Les fours a chaux

Les fours à chaux de St Rémy de Chargnat.

Les fours à chaux de St Rémy de Chargnat ont été restaurés dans les années 90 par deux particuliers René Marquet et M. Buissai . La chaux était utilisée il y a des millénaires en Chine, en Egypte et en Grèce ou on la mélangeait aux cendres des volcans. En Auvergne on la retrouve dans la construction des châteaux forts au moyen âge mais c’est au XIXième siècle que la fabrication de chaux est devenue vraiment courante. Il devait d’ailleurs exister vers 1830 une trentaine de fours à chaux dans la région Issoirienne. La chaux servait alors aussi bien dans la construction avec le remplacement de mortier de terre par le mortier de chaux que dans l’agriculture. Les anciens l’utilisaient comme fumures pour rendre plus fertiles les terres acides. Mais les fours se sont peu à peu éteints, victimes des guerres et du développement des moyens de transport, en un mot du progrès. Et en 1937 il n’en restait plus que 5 en activité dans le secteur, un seul, celui d’Orsonnette travaillant toute l’année. Les chaufourniers n’ont pas repris leur activité après la seconde guerre mondiale et, de leurs fours il ne reste souvent plus que des ruines. A St Remy de Chargnat ou il y en a encore quatre, un four a donc été remis en état de marche il y a 25 ans.